Se soigner

Sécurité Sociale étudiante

Se lancer dans les études supérieures, c’est souvent quitter sa famille, quitter son lycée, quitter parfois son pays, quitter ses profs, ses amis… C’est aussi se lancer dans l’aventure, découvrir de nouveaux horizons, voir d’autres choses, prendre en main son destin… il devient alors nécessaire d’être affilié à un régime de Sécurité Sociale, de choisir une Mutuelle étudiante (si vous ne pouvez bénéficier de la mutuelle des parents).

→ S’affilier à la Sécurité Sociale

 

En France, dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur (Université, IUT, BTS, Classe préparatoire, École spécialisée…), vous devez obligatoirement, sauf cas particulier, vous affilier à la Sécurité Sociale auprès de votre Caisse d’assurance maladie.
Libre à vous de souscrire en plus une complémentaire santé auprès d’une mutuelle étudiante ou bien de rester sur la mutuelle de vos parents ou encore de vous tourner vers un autre organisme privé.
Seule la partie Sécurité Sociale est obligatoire.

Que l’on soit de nationalité française ou pas, l’affiliation à la Sécurité sociale se fait au moment de l’inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur (souvent courant juillet). Cette affiliation prendra effet au 1er octobre de la même année. Il vous faudra ensuite renouveler votre affiliation à la « sécu » lors de chaque rentrée scolaire.

→ Sécurité sociale, Mutuelles… Complémentaires santé, Assurances…

Pleins de mots qui ne sont pas toujours faciles à comprendre ! On fait le point avec vous !

Assurance Maladie = CPAM = Sécu = Ameli (organisme qui gère vos soins de santé)

L’Assurance Maladie est une branche de la Sécurité sociale.
Elle est divisée elle-même en Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).
Elle rembourse une partie des frais de santé.

Complémentaires santé = mutuelles
Couverture complémentaire qui aide à financer les soins

La mutuelle est l’organisme qui permet d’être remboursé des frais qui ne sont pas couverts par la Sécurité sociale.
Elle vous permet d’être mieux pris en charge.

Conditions d’affiliation à  la Sécurité sociale

Elles varient selon la situation personnelle de l’étudiant (âge, profession des parents, activité salariée…) :

 

  • Étudiants français (sauf Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna, voir plus bas)

Si vous entrez dans l’enseignement supérieur à la rentrée ou si vous poursuivez vos études :
♦ Si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur, vous serez automatiquement affilié.e à un régime obligatoire d’assurance maladie pour le remboursement de vos frais de santé, généralement celui de vos parents ou tuteurs légaux, et ce quel que soit ce régime (général, agricole ou autre).
Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour cette affiliation, mais profitez-en tout de même pour créer un compte sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d’un régime spécial afin de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.
♦ Si vous étiez déjà en études supérieures l’année dernière, rien ne change si votre situation n’a pas changé non plus.

♦ Si vous effectuez une césure, vérifiez votre protection sociale en cliquant ICI.
Si vous partez à l’étranger, reportez-vous aux articles qui correspondent à l’activité que vous y mènerez : salarié expatrié, étudiant
Si vous partez dans le cadre d’un volontariat international, votre protection sociale sera organisée par l’organisme gestionnaire de votre mission

♦ Autres cas particuliers :
– Vous êtes en alternance : vous relevez du régime général de la sécurité sociale
– 
Vous êtes stagiaire :votre protection sociale dépend de votre gratification et de son montant
– Vous êtes salarié·e (doctorant·e, activité professionnelle continue…) : régime général
Vous partez à l’étranger pour vos études, un stage, un permis vacances travail… Dans ce cas, vos droits à l’assurance maladie française ne sont plus assurés. Consultez ce lien. Au sein de l’Union européenne, demandez la carte européenne d’assurance maladie avant votre départ. Dans le monde entier, la caisse des français de l’étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale qui offre aux français de l’étranger adhérents la même protection sociale qu’en France.
L’adhésion à la CFE se fait avant le départ > https://www.cfe.fr/en/
Pour une protection complémentaire, vous pouvez adhérer à une assurance qui interviendra en complément de la CFE.

Et si vous arrêtez vos études …
À la fin de l’année universitaire, contactez la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. En principe, c’est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos frais de santé (maladie et maternité) dès le 1er septembre de l’année en cours.
Conservez votre Carte Vitale. Vous pourrez la mettre à jour dès que votre caisse d’assurance maladie vous le demandera.

 

  • Étudiants internationaux et français de Nouvelle Calédonie ou Wallis et Futuna

Si vous vous inscrivez dans l’enseignement supérieur français pour la première fois, vous devez demander votre affiliation à la sécurité sociale française en vous inscrivant sur etudiant-etranger.ameli.fr. Cette démarche vous concerne également si vous êtes français.e de Nouvelle Calédonie ou de Wallis et Futuna, ou si vous êtes français.e né.e à l’étranger.
Attention ! Si vous venez d’un pays de l’Union européenne, de Suisse ou de Monaco, vous n’avez pas besoin de vous inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr mais vous devez en revanche effectuer une autre démarche en fonction de votre situation.

La Sécurité sociale vous rembourse en moyenne 70% pour vos consultations chez le médecin.
La mutuelle va venir compléter ces remboursements avec des taux qui varient selon la formule choisie.

Le lien entre l’Assurance Maladie et votre complémentaire santé est automatique grâce à la télétransmission.
C’est la Sécurité Sociale qui vous délivre votre carte vitale, vous devez envoyer votre attestation vitale à votre mutuelle pour mettre en place cette télétransmission.
Votre carte de tiers-payant mutuelle est à présenter auprès des praticiens afin de ne pas avancer les dépenses de santé.

Les complémentaires santé

  • Si vous souhaitez compléter les remboursements de la sécurité sociale, vous pouvez adhérer à la complémentaire santé de votre choix comme la SMERRA, la LMDE, la Smeno ou encore HEYME… et aussi la mutuelle de vos parents ou un autre organisme complémentaire.
    Les remboursements varient selon les contrats et selon la complémentaire santé choisie.
    Elles remboursent en partie ou en totalité les dépenses non prises en charge par l’assurance maladie.

La complémentaire santé solidaire

  • La Complémentaire Santé Solidaire (CSS) et 100% santé : qu’est-ce que c’est ?

Complémentaire Santé Solidaire (CSS) permet à l’ensemble des personnes aux revenus modestes d’avoir davantage de soins accessibles sans avancer de frais de santé.  Les dépenses de santé sont payées directement par l’organisme gestionnaire. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter les mutuelles étudiantes, par exemple la Smerra qui est l’un des gestionnaires.
L’éligibilité est déterminée via le simulateur en ligne sur ameli.fr ou en appelant le 0 800 971 391 (gratuit).

100% santé : Cette réforme améliore les remboursements liés aux dépenses de santé en optique, dentaire et aides auditives (des soins qui peuvent vite être coûteux). Cela a pour but de favoriser l’accès aux soins pour tous.
Par exemple, si vous changez de lunettes, vous pouvez désormais les choisir dans un « panier 100% santé » et être remboursé totalement : aucune dépense !

La SMERRA vous accompagne tout au long de votre vie étudiante ! 

Depuis plus de 50 ans, la SMERRA développe des solutions de complémentaires santé, d’assurance, de logement et de services spécifiques aux besoins et au budget étudiant.
Vous avez des besoins en complémentaire santé ? Vous souhaitez partir étudier à l’étranger ? Vous adorerez recevoir des bons plans (paniers de légumes, forfait de ski, etc) ?
Vous recherchez un logement pour votre futur stage ou année d’étude ? Vous faites partis d’une asso étudiante et souhaitez être accompagné pour sensibiliser à la prévention (préservatifs, éthylos…) ?
Nous sommes là pour vous accompagner, n’hésitez pas à nous contacter ou au 04 72 76 70 08 (du lundi au vendredi de 9h à 18h sans interruption) !

Publi-Info

Les conseils CONNECT

> Les Complémentaires Santé proposées par les mutuelles étudiantes sont facultatives, sauf pour les étudiants étrangers boursiers du gouvernement français pour qui elles sont obligatoires.

> Il est cependant vivement conseillé aux étudiants d’avoir une mutuelle complémentaire, qui complètera le remboursement de la Sécurité Sociale en partie ou en totalité selon les offres et permettra parfois de couvrir d’autres risques comme « la responsabilité civile ».

Prenez le temps de lire toutes les offres ! Les mutuelles étudiantes vous proposent plusieurs types de contrat, variant en fonction de la couverture des risques. Choisissez en fonction de vos besoins personnels (problèmes de vue, problèmes dentaires …) le montant des remboursements et la couverture des risques peuvent changer d’un contrat à l’autre.

Vous étudiez à l’étranger ?

 

→ Vous êtes Français et vous étudiez à l’étranger


> Lorsque les étudiants inscrits dans un établissement français et affiliés à la sécurité sociale étudiante partent en Europe (en ERASMUS par exemple), ils bénéficient gratuitement du régime de protection sociale du pays dans lequel ils séjournent.
 Avant de partir (au moins 15 jours avant le départ), il faut demander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Cette carte est valable 1 an, dans les pays de l’Union européenne, la Suisse, le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège. Ainsi, il n’y a aucune démarche à faire auprès des institutions de santé publique du pays d’accueil.
Il est tout de même conseillé de souscrire une mutuelle complémentaire. Les tarifs pratiqués à l’étranger sont souvent bien plus élevés que le montant qui vous sera remboursé !


> Dans le cas d’un échange hors Europe,
 (étudiant inscrit dans une université française avec stage ou formation à l’étranger), c’est la Sécurité sociale étudiante française qui remboursera les frais médicaux sur la base des tarifs français.
À noter, les étudiants partant étudier au Québec (inscrit dans une université française ou québécoise), bénéficient d’un dispositif particulier pour le remboursement de leurs dépenses de santé. Ils peuvent se faire rembourser par la Sécurité sociale française sans adhérer à la Sécurité sociale étudiante Québec.  Pour en savoir plus…

 

→ Vous êtes de nationalité étrangère


> Les étudiants étrangers âgés de moins de 28 ans 
et originaires d’un pays ayant signé des accords avec la France peuvent bénéficier du régime étudiant de la Sécurité sociale s’ils remplissent les conditions générales d’affiliation. Voir le site de l’Assurance Maladie ou le site des Services Publics.

> Les étudiants qui ne peuvent dépendre du régime étudiant doivent s’affilier à un régime d’assurance volontaire, soit auprès de la sécurité sociale, soit auprès d’une mutuelle privée.

En continuant à utiliser le site , vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer