Projet de réforme de la Voie professionnelle scolaire

Le 22 février dernier, la député Céline Calvez et le Chef étoilé Régis Marcon ont remis au Ministre de l’éducation nationale leur rapport en vue de la réforme de l’enseignement professionnel. Sont concernés les diplômes du CAP, du BEP et du Bac Pro.
Le but avoué est de rendre plus attractive la voie professionnelle, d’adapter les formations aux besoins des entreprises et des territoires mais aussi d’ouvrir davantage de passerelles entre les filières générales et les filières professionnelles.

Pour Céline Calvez, il faut proposer une « vraie transformation de la filière » et un certain nombre de pistes sont proposées par le rapport : la spécialisation progressive, l’accent sur les stages, la suppression du BEP, l’encouragement à la mobilité internationale, le rapprochement entre les écoles et les entreprises.

 

  • Spécialisation progressive : 

> En fin de Troisième,  les élèves choisiront désormais leur filière en fonction  d’une « famille de métiers ».
> En Seconde, ils devront opter pour une spécialité au sein de la famille de métiers qu’ils ont choisi.
> En Première, ils décideront de leur modalité de formation : au lycée ou en apprentissage.
> En Terminale, ils devront obligatoirement suivre soit un module d’accompagnement en vue de la poursuite d’études, soit un module d’accompagnement à l’insertion professionnelle. De nouveau, Ils choisiront leur modalité de formation (scolaire ou apprentissage).

  • L’accent sera mis sur les stages

Plusieurs stages courts en Seconde pour pouvoir « tester » différents métiers de la « famille » choisie, puis des stages plus longs en Première et en Terminale.

  • Suppression du BEP

Le BEP, diplôme intermédiaire auquel se présentent les élèves en cours de cursus du Bac Pro n’est pas obligatoire. Il atteste seulement de l’acquisition de compétences professionnelles. Le rapport Calvez-Marcon propose de le remplacer par des évaluations en cours de formation qui valideraient les compétences acquises.

  • Encourager la mobilité internationale par le biais du programme Erasmus
  • Nécessaire rapprochement entre l’école et les entreprises

La réforme qui s’appuiera sur ce rapport sera dévoilée en avril prochain par le Ministre de l’éducation nationale.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site , vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer