Se soigner

Sécurité Sociale étudiante

Se lancer dans les études supérieures, c’est souvent quitter sa famille, quitter son lycée, quitter parfois son pays, quitter ses profs, ses amis… C’est aussi se lancer dans l’aventure, découvrir de nouveaux horizons, voir d’autres choses, prendre en main son destin… il devient alors nécessaire d’être affilié à un régime de Sécurité Sociale, de choisir une Mutuelle étudiante (si vous ne pouvez bénéficier de la mutuelle des parents).

En France, dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur (Université, IUT, BTS, Classe préparatoire, École spécialisée…), vous devez obligatoirement, sauf cas particulier, vous affilier au régime étudiant de la Sécurité Sociale.
Pour vous affilier au régime étudiant de la sécurité sociale, vous devez obligatoirement passer par un organisme spécialisé que l’on appelle mutuelle étudiante : cela est souvent source d’erreur ! Ce que l’on appelle couramment « mutuelle » est, pour les étudiants, la sécurité sociale de base (70% maximum de vos dépenses de santé).
Libre à vous de souscrire en plus une complémentaire santé auprès de ces mêmes mutuelles étudiantes ou bien de rester sur la mutuelle de vos parents ou encore de vous tourner vers un autre organisme privé.

Seule la partie Sécurité Sociale est obligatoire.

→ S’affilier à la Sécurité Sociale

Que l’on soit de nationalité française ou pas, l’affiliation à la Sécurité sociale se fait au moment de l’inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur (souvent courant juillet). Cette affiliation prendra effet au 1er octobre de la même année. Il vous faudra ensuite renouveler votre affiliation à la « sécu » lors de chaque rentrée scolaire.

Les conditions d’affiliation varient selon la situation personnelle de l’étudiant (âge, profession des parents, activité salariée…) :

Si vous avez entre 16 ans et 19 ans : vous êtes toujours considéré comme ayant droit de vos parents, votre affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et gratuite.

Si vous avez 20 ans en cours d’année universitaire ou plus de 20 ans : vous n’êtes plus considéré comme ayant droit de vos parents. Votre affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et payante, sauf si vous êtes boursier : dans ce cas, vous êtes exonéré du paiement de la cotisation.

Pour les situations particulières liées à la profession de vos parents ou au fait que vous avez une activité salariée à plein temps ou encore que vous êtes ayant droit d’un conjoint non étudiant, nous vous conseillons de visiter le site de l’Assurance Maladie ou le site des Services Publics.

 

Les étudiants étrangers âgés de moins de 28 ans et originaires d’un pays ayant signé des accords avec la France peuvent bénéficier du régime étudiant de la Sécurité sociale s’ils remplissent les conditions générales d’affiliation. Voir le site de l’Assurance Maladie ou le site des Services Publics. Les étudiants qui ne peuvent dépendre du régime étudiant doivent s’affilier à un régime d’assurance volontaire, soit auprès de la sécurité sociale, soit auprès d’une mutuelle privée.

 

Le montant de la cotisation à la sécurité sociale étudiante pour l’année universitaire 2017-2018 est de 217 €.
> Si vous vous inscrivez dans plusieurs établissements supérieurs, vous ne payez la cotisation de sécurité sociale qu’une fois, lors de la 1ère inscription.
> Vous avez la possibilité de régler la cotisation en trois fois : le premier versement doit être effectué le jour de l’inscription et les deux autres doivent être réalisés les deux mois suivants.

Comment fait-on concrètement ?
Pour s’affilier à la sécurité sociale, on passe par une mutuelle étudiante !

Concrètement, au moment de votre inscription vous devrez choisir entre la LMDE (La Mutuelle des Etudiants), présente au niveau national, et l’un de ses concurrents régionaux, regroupés pour dix d’entre eux dans le réseau EmeVia (MEP dans le sud-est, Smerra en Rhône-Alpes, Smeba en Bretagne …). Les prestations (taux de remboursement notamment) et le coût de ces deux types d’organismes sont exactement les mêmes pour ce qui est du volet sécurité sociale.

C’est donc sur la qualité de service et les offres complémentaires que les mutuelles se distinguent.

Historiquement, les mutuelles étudiantes, assuraient l’affiliation et la gestion des dossiers Sécurité Sociale pour les étudiants. Cela reste vrai pour les affiliés du réseau EmeVia (Smerep, Smera, Smeba, …) mais ce n’est plus le cas pour la LMDE.

LMDE : des changements récents !

Depuis le 1er octobre 2015, c’est la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) qui remplace la LMDE dans la gestion des dossiers et des remboursements des frais de santé des étudiants affiliés (part sécurité sociale). La LMDE ne disparait pas pour autant ! La mutuelle étudiante reste présente sur les campus lors des rentrées pour affilier les nouveaux et anciens étudiants à la sécurité sociale et pour la complémentaire santé.
Mais, après cette inscription, l’interlocuteur des étudiants affiliés par la LMDE, est désormais directement l’Assurance Maladie.

Les moyens de contacter la CNAM étudiante sont les mêmes que pour les assurés du régime général : internet, email, ainsi que les points d’accueil physiques répartis sur toute la France. Les étudiants assurés bénéficient d’un compte Ameli. Cela leur permet de consulter leur historique de remboursements et d’effectuer certaines démarches en ligne.
Enfin, une plateforme téléphonique (Tel 0 811 50 56 33) avec des interlocuteurs spécialement formés est dédiée aux étudiants affiliés à la LMDE.

FUTUR ETUDIANT ? VOTRE VIE CHANGE, VOTRE SECU AUSSI !

 

En devenant étudiant, votre Sécurité sociale change et vous devez vous inscrire au régime étudiant de Sécurité sociale.
 Cette inscription dépend de deux choses : votre âge et la profession de vos parents. Afin de connaître votre situation, la SMERRA vous propose de réaliser un BILAN sécu gratuit à remplir en ligne en cliquant ici. 

Publi-Info

Les complémentaires santé

> Les Complémentaires Santé proposées par les mutuelles étudiantes sont facultatives, sauf pour les étudiants étrangers boursiers du gouvernement français pour qui elles sont obligatoires.

> Il est cependant vivement conseillé aux étudiants d’avoir une mutuelle complémentaire, qui complètera le remboursement de la Sécurité Sociale en partie ou en totalité selon les offres et permettra parfois de couvrir d’autres risques comme « la responsabilité civile ».

Prenez le temps de lire toutes les offres ! Les mutuelles étudiantes vous proposent plusieurs types de contrat, variant en fonction de la couverture des risques. Choisissez en fonction de vos besoins personnels (problèmes de vue, problèmes dentaires …) le montant des remboursements et la couverture des risques peuvent changer d’un contrat à l’autre.

Pour plus d’information, consultez directement le site de la LMDE et celui du Réseau Emevia.

Vous étudiez à l’étranger ?

→ Vous êtes Français et vous étudiez à l’étranger


> Lorsque les étudiants inscrits dans un établissement français et affiliés à la sécurité sociale étudiante partent en Europe (en ERASMUS par exemple), ils bénéficient gratuitement du régime de protection sociale du pays dans lequel ils séjournent.
 Avant de partir (au moins 15 jours avant le départ), il faut demander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) auprès de sa mutuelle étudiante. Cette carte est valable 1 an, dans les pays de l’Union européenne, la Suisse, le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège. Ainsi, il n’y a aucune démarche à faire auprès des institutions de santé publique du pays d’accueil.
Il est tout de même conseillé de souscrire une mutuelle complémentaire. Les tarifs pratiqués à l’étranger sont souvent bien plus élevés que le montant qui vous sera remboursé !


> Dans le cas d’un échange hors Europe,
 (étudiant inscrit dans une université française avec stage ou formation à l’étranger), c’est la Sécurité sociale étudiante française qui remboursera les frais médicaux sur la base des tarifs français.
À noter, les étudiants partant étudier au Québec (inscrit dans une université française ou québécoise), bénéficient d’un dispositif particulier pour le remboursement de leurs dépenses de santé. Ils peuvent se faire rembourser par la Sécurité sociale française sans adhérer à la Sécurité sociale étudiante Québec.  Pour en savoir plus…

→ Vous êtes de nationalité étrangère


> Les étudiants étrangers âgés de moins de 28 ans
et originaires d’un pays ayant signé des accords avec la France peuvent bénéficier du régime étudiant de la Sécurité sociale s’ils remplissent les conditions générales d’affiliation. Voir le site de l’Assurance Maladie ou le site des Services Publics.


> Les étudiants qui ne peuvent dépendre du régime étudiant 
doivent s’affilier à un régime d’assurance volontaire, soit auprès de la sécurité sociale, soit auprès d’une mutuelle privée.

Le montant de la cotisation à la sécurité sociale étudiante pour la prochaine année universitaire en France est inchangé à 217 €.

En continuant à utiliser le site , vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer